Aller au contenu

Cerbère, le chien tricéphale de la mythologie grecque qui garde la porte des enfers

Un chien à trois têtes, dites-vous ? Mais quelle est cette abomination ? Et bien, il s’agit de Cerbère, un chien à trois têtes terrifiant qui garde la porte des enfers. Ce monstre issu du bestiaire fantastique de la mythologie grecque croisera la route de bon nombres de personnages.

Mais c’est un héros grec, sans peur et sans reproche, qui lui en fera voir de toutes les couleurs. Il s’agit du demi-dieu Hercule. Mais avant d’en parler, il faut que vous découvriez les origines du terrible monstre. Alors, prêt à découvrir le mythe du chien tricéphale de l’Hadès ?

Les origines du chien à trois têtes des enfers

Commençons par le début, les origines de la créature. Tout comme d’autres monstruosités des mythes grecs, Cerbère a pour parents Typhon, un Titan et Echidna, elle même monstre mi femme mi serpent. 

Parmi ses frères et sœurs, l’on compte d’horrible créatures de la mythologie grecque. Parmi les plus connus, l’on trouve la Chimère, l’Hydre de Lerne, le Lion de Némée et Le Sphinx. Mais ce n’est pas tout, puisque l’aigle du Caucase, la laie de Crommyon, le renard de Teumesse, le dragon de Colchide, Orthos et Ladon partagent aussi ce lien de parenté. Quelle belle famille mythologique n’est-ce pas ?

Qui arriva à apaiser Cerbère ?

Ils furent nombreux ceux qui croisèrent la route du monstrueux chien tricéphale au gré de divers mythes grecs. Ils furent aussi nombreux à réussir à l’apaiser afin de passer la porte des enfers sans être mort. Musique, gourmandise et force au programme…

Pour commencer, évoquons la tragédie d’Orphée et sa bien aimée Eurydice. Cette dernière, mordue par un serpent au moment de leurs noces, perdit la vie et descendit alors dans l’Hadès. Orphée, fou d’amour pour Eurydice, décida d’y descendre également pour la ramener. Musicien émérite, il endormit Cerbère d’une douce mélodie de sa lyre et passa ainsi la porte du monde souterrain.

Psyché avait reçu pour mission de la belle Aphrodite, déesse de l’amour de la mythologie grecque, de récupérer le charme de beauté de Perséphone. Pour calmer le chien à trois têtes, elle lui présenta un gâteau. Enée et la Sibylle, lors de leur traversée des enfers en feront de même. Enée y retrouvera notamment son amante perdue, Didon.

Mais celui qui usa de toute sa force pour calmer le terrible monstre mythologique des enfers fût un grand héros grec. Vous l’aurez peut être compris, il s’agit du puissant Hercule. Mais n’attendons pas plus longtemps et découvrons vite le récit de ce combat.

Hercule et Cerbère

C’est parce qu’Hercule cherchait à expier sa terrible faute, le meurtre de sa famille, qu’Eurysthé lui confia douze travaux. C’est une partie importante de la mythologie grecque, et c’est parmi ceux-ci que l’on retrouve l’histoire de la capture du monstre Cerbère. Certains placent ce travail en dernière position. 

Le grand Héraclès (Hercule dans la mythologie romaine) se présenta à Hadès, la discussion fût houleuse et ils en vinrent aux mains mais le héros grec finit par gagner. Le souverain des enfers l’autorisa alors à emporter son chien infernal, mais il posa la condition qu’aucune armes ne soient utilisées. C’est alors un combat à mains nues contre une bête féroce qui attendait notre héros grec.

Arrivé devant l’horrible chien mythologique à trois têtes, Hercule l’enchaîne rapidement et l’extirpe hors de sa caverne. Les trois gueules béantes de la bête ne cessent d’aboyer de rage tout en laissant s’écouler une salive empoisonnée sur le sol. Notre grand héros grec saisit alors le monstre tricéphale au cou, juste à l’endroit où les trois têtes aux gueules enragées se rejoignent. Convaincu, Cerbère se laissera emporter.

Hercule amènera le terrible chien mythologique à Euristhé. Ce dernier, complètement effrayé, demandera au héros de ramener la bête dans les enfers, chose que le demi-dieu fera sans tarder. Mais alors, une question me taraude, si Hercule n’a pas tué Cerbère, quelqu’un l’a t-il fait ? 

Une figurine de Cerbère en souvenir ?

Ce terrible chien à trois têtes est horrible, mais il peut, malgré tout, se révéler fascinant. Si vous avez l’âme d’un collectionneur, pourquoi ne pas vous procurer une figurine de cerbère ? Et pourquoi ne pas aller plus loin en fouillant la Boutique Extraordinaire en quête de votre créature favorite ?

Qui a tué le chien à trois têtes de la mythologie grecque

Au risque d’en décevoir plus d’un, Hercule n’a pas tué le terrible chien tricéphale. Tout au plus, le héros lui fait perdre connaissance en serrant sa triple gorge. Et comme vous l’aurez lu précédemment, il l’a amené à Eurysthée puis l’a ramené aux enfers, rien de plus. 

Tous les autres qui ont croisé la route du chien de la mythologie grecque se sont simplement contenté de l’endormir ou de détourner son attention. Jusqu’à maintenant, je n’ai trouvé aucune trace de la mort de Cerbère dans les livres, la créature aux trois gueules béantes garde donc toujours la porte des enfers…

Cerbère, le chien tricéphale de la mythologie grecque qui garde la porte des enfers

Le poison de cerbère

“Il existe un antre caché, dont l’entrée est plongée dans l’obscurité, et une route en pente, qu’emprunta le héros de Tirynthe quand il attira, attaché avec des chaînes d’acier, un Cerbère qui se braquait, détournant les yeux à cause de l’éclat du jour et du scintillement du soleil. Excité par une colère rageuse, le monstre emplissait l’air de ses triples aboiements simultanés, répandant sur les champs verdoyants des traces de bave blanche. Cette bave, pense-t-on, s’est durcie, a trouvé à se nourrir dans le sol fertile et fécond, et y a pris sa force de nuisance. Et les paysans appellent « aconit » ces plantes vigoureuses, qui poussent sur la roche dure.”

Ovide – les métamorphoses

D’après Ovide, la salive du monstre des enfers était empoisonnée. Lors de son combat avec Hercule, des dents de Cerbère s’écoula une écume blanche qui en toucha le sol donna naissance à une plante du mal, une plante poison baptisé Aconit. 

Médée se servira de cet Aconit contre Thésée, sans succès. Par contre, Tisiphone, une des trois Erinyes, terribles furies des enfers de la mythologie grecque, obtiendra ce qu’elle voudra de cette plante. Sur l’ordre d’Héra, elle rendra fou Athamas et Ino. Athamas, prenant alors son fils pour un cerf, le tuera.

Caractéristiques et apparence de Cerbère

Cerbère, mais à quoi ressemble cette terrible créature mythologique ? Et bien pour commencer, il possède trois têtes de chien, mais certains lui en octroient bien plus. Hésiode lui en donne cinquante par exemple. 

Mais ces trois gueules béantes ne sont pas ses seules caractéristiques. Le monstre de la mythologie grecque aurait une queue de serpent ou de dragon ainsi qu’une crinière faite d’une multitude de serpents. Ovide le représente même avec des serpents sur tout le corps…

Ces particularités pourraient très bien lui venir de ses parents, très reptiliens, notamment Echidna avec sa moitié de corps serpent. Toujours d’après Ovide, son souffle ainsi que sa salive seraient empoisonnés. Et, à l’instar de méduse, son regard, dont certains lui vouent des yeux rouges, pourrait changer en pierre…

Sources de documentations

Autres créatures à plusieurs têtes de la mythologie grecque

Alors que l’on assimile la ceinture à six têtes de chiens de Scylla à une meute de cerbères, quelles autres créatures polycéphales peut on trouver dans la mythologie ? Et bien outre le chien à trois têtes, Ladon, le dragon à cent têtes qui garde les pommes d’or du jardin des Hespérides peut être un bon exemple. Mais l’on peut tout aussi bien mentionner l’hydre de Lerne et ses six têtes qui repoussent sans cesse dont le mythe est également lié à ce grand héros grec…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js#xfbml=1&version=v7.0&appId=
Shares
%d blogueurs aiment cette page :