L’attaque de Dragassia par le Dragon Serpent

Nombreuses sont les Histoires imaginaires narrant d’épiques combats avec des dragons. Ici, ce sont deux créatures gigantesques, dont un terrible dragon serpent, qui s’affrontent dans un océan habitées d’êtres fabuleux. Qui sont ces Dragassiens ? Quelles sont ces créatures ? Et laquelle gagnera le combat ? Découvrez toutes les réponses dans cette petite histoire.

L’invasion du terrible dragon serpent

Sous l’océan, un peuple libre vivait paisiblement dans une cité nommé Dragassia. chacun de ses citoyens étaient couverts d’écailles sur le bas du corps et possédaient une queue de poisson. Mais depuis quelques temps, le peuple Dragassien était en plein désarroi. Leur océan leur avait été volé, volé par une créature vorace et gigantesque. Elle avait pénétré dans la ville sous marine de Dragassia en se faufilant entre les habitations et refusait de quitter les lieux. les sirènes étaient l’un de ses mets les plus délicieux.

Et la sirène fût rattrapée par le dragon serpent

Un matin, Malgré le couvre-feu impliquant aux habitants de rester terrés chez eux, Myriall, une des plus belles sirènes de la cité, sorti de sa tanière en forme de champignon phosphorescent. A ce moment précis, la créature la sentit. D’un geste furtif, elle fit demi-tour puis la prit en chasse. Son changement de cap entraîna un mouvement rapide et violent de sa longue queue qui balaya une dizaine de résidences. Plusieurs sirènes et tritons en furent éjectés.  Malgré tout, la créature monstrueuse qui mesurait plusieurs centaines de pieds de long ne lâchait pas Myriall. La sirène nageait le plus vite possible mais la gueule monstrueuse de la bête ne cessait de faire claquer ses longues dents en se rapprochant un peu plus d’elle à chaque claquements. La course était intense, mais déjà perdu d’avance. Il ne fallut que peu de temps pour qu’elle ne finisses par lui agripper la queue.

Et la sirène fût rattrapée par le dragon serpent

Myriall commença à se débattre, mais elle n’arrivait à se défaire de son étreinte mortelle. Doucement, la fatigue aidant et le moral tombant dans les abysses, elle lâcha prise. La bête ouvrit la gueule comme pour n’en faire qu’une bouchée, mais soudain, un trident vint se planter dans le flanc de ce serpent géant. La douleur la fit s’arrêter net. La belle sirène reprit sa course pour finalement atteindre la surface de l’océan pensant que la vil créature venant des tréfonds obscurs de l’océan craignait la lumière. Mais comme un mauvais sort qui s’acharnait sur elle, juste devant elle, la bête surgit à nouveau, clairement déterminée à l’avaler.

le dragon serpent contre le dragon doré

Dans tous ces ébats, la créature s’était défaite du trident. Tournant les yeux à sa droite, Myriall l’aperçut. En l’espace d’un instant et de quelques brasses, elle attrapa le trident. Comprenant que c’était là sa seule chance de survie, elle s’apprêtait à attaquer. Mais d’un coup, une masse dorée fondit sur l’horrible serpent de mer. C’était le légendaire dragon doré qui venait des cieux. Un sourire de soulagement apparût sur le visage de Myriall et des ses frères et soeurs Dragassiens. Après quelques violents coups de griffes bien placées, Il agrippa la vilaine créature et la porta haut dans les cieux jusqu’au brûlant soleil que lui ne craignait pas. Le serpent s’enflamma et au bout de quelques instants, ses cendres coulèrent des pattes griffus du dragon doré. Une pluie de cendre s’abattit alors un moment sur l’océan puis la lumière du soleil revint.

Une autre histoire de dragon ?

Les dragons sont fascinants. Ces créatures gigantesques sont parfois bénéfiques et d’autres fois maléfiques. Ainsi La légende du dragon immaculé – partie 1 nous parlera d’un légendaire dragon bon alors que dans Le dragon de la lune rouge, il s’agira d’un dragon prophétique mauvais.

Author: Reym

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.